INVESTING IS A MUST

Before buying a property worth several millions and face the constraints imposed by the lending bank, it is highly advisable to have an initial capital in hand. For all parents who wish their children to study abroad, it is essential to have assets when they reach 18. Finally, it is prudent and makes sense to have a sum of money available if a major health problem occurs within the family.

Contrary to Europe, the fiscal framework in Mauritius does not compel investors to buy insurance wrap accounts to pay less taxes on investment income. Someone looking for a death cover can simply buy a specific insurance contract, which is very cheap when you are young and healthy. Investment management is a profession very different from insurance.

There are three main types of assets, where we can invest:

  1. Property: once a family owns a residential property, any other property purchase is an investment. In an island with a positive growth rate, property usually generates positive returns but selling a property can be a challenge and transaction costs can be costly. In addition, when debt financing has been used, variable rates can create cash flow problems;
  2. Government or corporate bonds: the objective of the issuers is to pay the lowest possible rate. Any attractive rate means that the risk of losing capital is relatively high. The objectives of the issuer and the investor are not aligned;
  3. Stocks: the main disadvantage of shares is that the price can materially move within one day. For example, on Wednesday 25th October 2023, Google (trading as “Alphabet”) lost 10% of its value. We should therefore invest for the long-term (minimum of 10 years), have a diversified portfolio and follow it regularly and strategically. That said, the main advantage of stocks is the fact that the first objective of shareholders is to ensure a growth path for the company and create wealth.

The IGF fund invests primarily in stocks but also, to a lesser extent, in bonds. No direct property holding but most companies own property assets and some of them are even specialised in property management. IGF therefore indirectly invests in property.

As previously witnessed (https://bit.ly/3LNJHE7), stocks can face long periods of stagnation, generally due to macro-economic reasons. Investing in stocks requires a lot of patience and regular reviews, with a view to efficiently position the portfolio.

INVESTIR EST UNE NÉCESSITÉ

Avant d’acheter un bien immobilier de plusieurs millions et subir les contraintes imposées par la banque pour emprunter, il est fortement recommandé de disposer d’un capital initial. Pour tous les parents qui aspirent à ce que leurs enfants étudient à l’étranger, avoir des actifs en mains quand les enfants ont 18 ans est essentiel. Enfin, avoir un capital disponible en cas de problème de santé majeur d’un membre de la famille relève du bon sens et de la prévoyance.

Contrairement à l’Europe, le contexte fiscal à l’Ile Maurice n’oblige pas les investisseurs à passer par des contrats d’assurance-vie pour payer moins d’impôts sur les revenus de leurs investissements. Quelqu’un cherchant à couvrir le risque de décès doit simplement prendre une assurance-décès, qui coute très peu lorsqu’on est jeune et en bonne santé. L’investissement est un métier différent de l’assurance.

Il existe trois principaux types d’actifs dans lesquels investir :

  1. L’immobilier : à partir du moment où une famille possède une résidence principale, tout autre achat immobilier est de l’investissement. Dans une ile en croissance, l’immobilier génère souvent de bons retours mais peut être difficile à vendre et les frais de transaction sont couteux. De plus, lorsque l’acquisition se fait avec de la dette, les emprunts à taux variable peuvent poser des problèmes de cash-flow ;
  2. Les obligations d’Etat ou d’entreprises : le but des émetteurs est de payer le minimum d’intérêt donc des taux élevés signifie toujours que les risques de perdre le capital sont importants. Les objectifs de l’émetteur et de l’investisseur ne sont pas alignés ;
  3. Les actions : le défaut principal des actions est d’avoir un prix qui change chaque jour, parfois fortement. Par exemple, le mercredi 25 octobre 2023, l’action Google (Alphabet) a perdu 10% en une seule journée. Il faut donc à la fois avoir un portefeuille géré sur le long-terme (minimum 10 ans), diversifié et suivi régulièrement et méthodiquement. Par contre, l’avantage des actions est que les actionnaires ont comme premier objectif de faire progresser la compagnie et créer de la richesse.

Le fonds IGF investit principalement dans les actions et un peu dans les obligations. Pas d’immobilier directement mais la majorité des compagnies possède des actifs immobiliers et certaines sont même spécialisées dans l’immobilier. IGF possède donc indirectement de l’immobilier.

Comme nous l’avons vu précédemment (https://bit.ly/3Q2iG2o), les actions peuvent subir de longues périodes de morosité, pour des raisons généralement macro-économiques. Investir en actions requiert donc beaucoup de patience et de travail ininterrompu, afin de positionner stratégiquement le portefeuille le mieux possible.

Share on social media

Facebook
Twitter
LinkedIn

Other news